M2MI

Les Frigos Solidaires : une innovation contre le gaspillage alimentaire

Par Mathilde Courtejaire

En France le gaspillage alimentaire dans la consommation des ménages représente 20 kg de déchets par an et par personne dont 7kg de déchets alimentaires non consommés encore emballés. En parallèle, la pauvreté est un fléau toujours présent en France.

C’est dans ce contexte qu’est né le frigo solidaire. Il s’agit d’une innovation sociétale qui se veut remplir 2 objectifs compatibles : la lutte contre le gaspillage et l’aide aux plus démunis.

Le frigo solidaire est apparu pour la première fois à Berlin, l’idée est venue de l’association Lebensmittelretten, spécialisée dans la récupération et le partage de nourriture. A la base, l’association avait simplement crée un site participatif qui permettait le partage de nourriture, une sorte de Airbnb alimentaire. Mais l’association a voulu développer son offre en s’associant les grandes surfaces et restaurateurs. En effet, ces derniers vont jouer un rôle important dans le projet, car c’est devant leur enseigne/restaurant que se trouvent les frigos. Chaque matin l’enseigne sort le frigo (ce dernier est donc étanche), et le range à la fermeture, évidemment, elle participe également à son remplissage, par exemple à la fin du service du midi, le restaurateur peut mettre y les plats restants. Finalement, l’enseigne en tire des avantages à moindre coût : elle renvoie une image d’entreprise solidaire et écologique.

En France, le frigo solidaire est à l’initiative de l’association cap ou pas cap, qui se dit être un « accélérateur de transition et d’engagement citoyens »

C’est un projet qui a vu le jour grâce au crowfunding, en effet, une cagnotte a été lancé sur le site Helloasso, d’ailleurs, la cagnotte est toujours d’actualité afin de mettre en place davantage de frigo solidaire en France. L’argent sert notamment à construire et promouvoir le projet, il faut que la cagnotte atteigne 1300€ afin de concrétiser le projet.

Ainsi, le premier frigo solidaire parisien a été inauguré le 8 juin 2017 par Dounia Mebtoul restauratrice à Paris. C’est elle qui a accueilli le premier frigo solidaire de Paris dans son restaurant.

Cependant, le concept rencontre une problématique : toutes les cibles ne sont pas faciles à atteindre. En effet, certaines cibles comme les étudiants vont pouvoir être informé du concept assez facilement, notamment par les réseaux sociaux. Mais concernant une des principales cibles des frigos solidaires qui sont les sans-abris, la tâche est plus compliquée. En effet, comment promouvoir le concept à des personnes, qui n’ont pas de télé, internet, pas les moyens d’acheter la presse, autrement dit, qui n’ont pas accès à l’information ?

YOUR COMMENT