M2MI

Assistante chef de produit: BSM

jouetbois

Ce master M2MI nous permet de travailler aussi bien dans des très grandes entreprises que dans des petites. En ce qui me concerne, je réalise mon stage, dans le cadre de ce master,  au sein d’une petite entreprise : BSM – Le Jeu de Référence.

BSM est une société qui sélectionne et conçoit des jeux et jouets (créatifs, éducatifs, scientifiques, mathématiques, de construction et musicaux) couvrant une large tranche d’âge allant de 3 mois à 14 ans et + pour les marchés scolaires et grand public.

Elle est constituée à son siège d’une équipe de seulement 6 personnes.

Actuellement, l’entreprise en plein développement est au cœur d’une problématique : elle n’est pas reconnue en tant que marque propre sur son marché dominé par des grandes entreprises reconnues comme MATTEL, HASBRO, et autres.

Mes missions au sein de l’entreprise sont variées. J’interviens pendant ce stage d’une durée de 6 mois pour aider au développement économique de l’entreprise et contribuer à donner plus de visibilité à la marque BSM (lancement de nouveaux produits, etc.).

J’assiste également la chef de produit ainsi que l’assistante chef de produit dans leurs missions/tâches. Celles-ci peuvent être très variées en passant par l’élaboration d’outils marketing d’aide à la vente, aider au développement des produits (adaptations produits, évolution packaging, etc.), conception catalogues produits, conception plan de promotion, élaboration de campagnes d’emailing, participation à la réalisation de communiqué de presse, préparation de salon, veille concurrentielle, proposition/présélection de produits pour les clients pour un référencement futur, etc..

Ce stage est enrichissant car il me permet de voir différentes facettes du métier de chef de produit et plus encore (vision transversale qui permet de « toucher un peu à tout » du fait de la taille de l’entreprise), les difficultés rencontrés par les petites entreprises, et qui contribue d’autant plus à un réel challenge, et trouver des solutions pour développer l’entreprise.

Emilie Guenard

YOUR COMMENT