M2MI

Le challenge 2012-2013 : Quick

quick-sticky

LE CHALENGE INNOVATION QUICK

Le challenge 2012-2013 a été réalisé en partenariat avec l’entreprise Quick.

Il s’agissait d’un seul grand Challenge Innovation pour 4 groupes d’étudiants sur des problématiques d’innovation et marketing très diversifiées.

Pour des raisons de confidentialité liées à la réalité des problématiques et aux innovations proposées, nous ne pouvons en dire d’avantage.

Les étudiants ont suivi un cadre commun pour le traitement des différentes problématiques comprenant quatre phases précises et un grand oral.

 

PHASE UN: LA VEILLE.

Elle a pour but de comprendre la problématique proposée et de se l’approprier. Elle permet de comprendre le contexte et les enjeux pour Quick et sa problématique.

En d’autres termes, l’objectif de cette phase est de « Comprendre et résumer les éléments clés de contexte et les faits » (tendances, environnement concurrentiel, positionnement de la marque, etc.) Cette phase est la phase de découverte de l’entreprise et de son environnement.

 

PHASE 2 : LA COMPREHENSION CLIENT

Cette phase vise à confronter, en détail, les besoins, les motivations, les freins, les pratiques des consommateurs avec l’objet de l’étude (La marque, la consommation, l’achat d’un type de produit, la fréquentation d’un type de point de vente)

Elle sert aussi à identifier les « insights » clés et/ou dilemmes clients qui sont source d’innovation.

Durant cette phase nous utilisons des méthodes innovantes pour les études de marché : netnographie, photoélicitation, bulletin-board …ainsi que différentes méthodes d’observation, et d’interviews contextuelles ou one to one.

Cette phase se concentre sur les clients et leurs attentes.

 

PHASE 3 : LA PROPOSITION DE CONCEPTS

A partir des axes innovation qui ressortent des insights, nous pouvons, grâce à des méthodes de créativité et à l’organisation de réunions créatives, faire ressortir des idées qui , liées à une veille complémentaire, se transforment en concepts.

Chaque concept doit répondre aux problématiques de chaque groupe.

Cette phase est la phase de réelle créativité.

PHASE 4 : LES RECOMMANDATIONS

Au cours de cette phase, nous proposons une stratégie complète de lancement et de recommandations « innovation ».

Quels sont les apports stratégiques des recommandations en termes de prisme de marque, positionnement stratégique, différenciation marché ou création de marché, intérêt du ciblage ?

Quels sont les objectifs de volume ou de chiffre d’affaire escomptés ?

Mais aussi, quels sont les délais impartis, les budgets, les plans de lancement et de déploiement nécessaires ?

C’est la phase concrète de présentation des recommandations et des réponses pour les problématiques proposées par l’entreprise.

 

PHASE FINALE : LE GRAND ORAL

Devant un jury élargi, la stratégie complète de lancement et de viabilité de la recommandation innovation est présentée.

L’entreprise reçoit alors l’ensemble du travail réalisé pendant le challenge.

La présentation, sous forme de story-telling, présente l’ensemble des solutions apportées grâce au challenge.

 

OBJECTIF GENERAL:

  • SE CONFRONTER AUX ENJEUX INNOVATION QUE VOUS TRAITEREZ AU QUOTIDIEN DANS QUELQUES MOIS

 

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES DU CHALLENGE :

  • Permettre une mise en situation concrète
  • Développer l’esprit d’innovation et d’entreprise
  • Favoriser une pratique concrète de l’interdisciplinarité
  • Développer l’esprit d’équipe et la collaboration
  • Favoriser la réflexion stratégique et opérationnelle
  • Accroitre l’aisance dans la communication écrite et verbale
  • Augmenter sa curiosité, sa créativité, son esprit critique et de synthèse
  • Développer ses forces et sa posture de leadership
  • Savoir rédiger un rapport écrit
  • Réaliser un support de présentation oral dynamique

 

PARTIES PRENANTES :

partieprenantes

Les Challenge Innovation doivent également répondre aux 3 exigences des parties prenantes :

• L’ENTREPRISE PARTENAIRE, confrontée à une problématique d’innovation. Elle est représentée par le référent de l’entreprise (« le client »), qui interagit pendant toute la durée du challenge,

• L’UNIVERSITE qui porte et encadre les challenges, pour répondre à ses exigences académiques et pédagogiques. Ses intérêts sont représentés par le tuteur pédagogique, interlocuteur privilégié du challenge. Il fait l’interface entre les étudiants et l’entreprise et s’assure de la progression du challenge vers les objectifs définis,

• LE GROUPE D’ETUDIANTS qui relève le challenge et pour lequel le challenge est un tremplin vers le stage et l’immersion en entreprise.

Il est représenté par le « responsable groupe » qui assure la bonne circulation de l’information, au sein du groupe et vers les référents entreprises et université du challenge.

 

POSTURES ATTENDUES :

posture

  • Capacité à se poser les bonnes questions
  • Capacité à penser différemment et pertinemment
  • Haute rigueur
  • Ça commence avec VOUS
  • Capacité à faire le lien entre les apports théoriques du Master (outils stratégiques et opérationnels) avec le Challenge Innovation
  •  Et en élément central : PROFESSIONNALISME

 

YOUR COMMENT