M2MI

Plastif’ : la startup qui combine innovation et respect de l’environnement !

Plastif' imprimante 3D
L’innovation au service de l’environnement ?

C’est possible ! Plastif’ l’a fait. La startup a décidé de mettre aux mains des entreprises la possibilité de réduire leur impact négatif sur l’environnement. En effet, Plastif’ loue des imprimantes 3D à toutes les entreprises intéressées.

Certes, les entreprises 3D sont un symbole de l’innovation, mais que vient faire le respect de l’environnement dans cette équation ?

Ces imprimantes 3D, sont capables de recycler les déchets plastiques. Effectivement, afin de réduire les nombreux déchets plastiques produits chaque jour au bureau, la startup propose des machines permettant la transformation du plastique en objet décoratif de toutes sortes.

A l’aide d’un code d’accès, les employés peuvent insérer leurs détritus dans l’imprimante 3D. Quatre catégories d’objets sont proposées :
• Des objets destinés à l’employé,
• Des objets imprimés en équipe,
• Des objets pour la communauté,
• Des objets désignés en partenariat avec des écoles de design ou des designers industriels par exemple.

Plastif’ va plus loin encore

Les employés reçoivent un SMS lorsque leurs objets ont été réalisés par l’imprimante !
La startup propose dans son offre de nombreux services tels que la collection de data qui permet de mesurer le nombre de déchets produits par l’entreprise, mais aussi de la maintenance. De plus, la startup organise régulièrement des workshops afin de réfléchir à la question cruciale du mieux vivre ensemble tout en respectant l’environnement.

La démarche écologique adoptée par Plastif’ s’impose à l’ère où chaque année 6,5 à 8 millions de tonnes de déchets plastiques sont déversées dans les océans, sans compter qu’il y a sur la Terre une tonne de déchets plastique pour chaque habitant. Autant dire que la tâche est immense ! Plastif’ s’est ainsi volontairement concentrée sur le monde de l’entreprise dans le but de sensibiliser les travailleurs du monde entier à l’urgence de la réduction de déchets.

Par notre étudiante Axelle Letertre

YOUR COMMENT