M2MI

Yves Rocher : le bon élève de la cosmétique française ?

une-concours-Yves-Rocher-1024x512Yves Rocher est aujourd’hui une marque connue et reconnue par toutes et tous dans le secteur de la cosmétique. Nous savons tous que cette marque est fortement liée avec le développement durable, mais de quelle manière ?

 

Un peu d’histoire…

C’est en 1959 que Monsieur Rocher fabriqua ses premiers produits de beauté aux plantes au sein de son village natal breton, La Gacilly. Face au succès de sa crème à base de Ficiaire, il se lance dans la vente par correspondance. Passionné de plantes dès son plus jeune âge, il approfondi ses connaissances et créé de nouveaux produits. Très fidèle à son village dont il sera le maire, Monsieur Rocher a toujours fait en sorte que ce dernier tire profit de sa croissance et de sa réussite. Il créé alors son entreprise sur place.

Près de 60 ans plus tard, bien qu’elle soit devenue présente dans le monde entier, la marque développe encore l’essentiel de son activité à La Gacilly.

 

La nature au cœur du business model…

L’amour que porte Monsieur Yves Rocher pour la nature est telle qu’il fonde son entreprise autour de cette dernière, la marque et son ADN sont donc façonnés par les ambitions, motivations et convictions intrinsèques de son fondateur.

Afin d’être capable de respecter aussi bien la nature que la peau des femmes, Monsieur se lance dans un modèle d’économie circulaire.

Ce modèle d’économie circulaire repose sur un principe d’intégration verticale de l’ensemble du processus de production. Ainsi, d’après le schéma ci-dessous nous nous rendons compte qu’Yves Rocher est botaniste, récoltant, fabricant et distributeur.

 

Yves Rocher en tant que botaniste c’est…

  • Des chercheurs botanistes qui détiennent une réelle connaissance végétale pour mieux comprendre les plantes mais aussi mieux les protéger
  • Un jardin botanique à La Gacilly dédié à la conservation, recherche et la pédagogie

 

Yves Rocher en tant que récoltant c’est….

  • 55 hectares de fleurs et champs labellisés Agriculture Biologique à La Gacilly
  • 20 espèces de plantes cultivées, soit un tiers des besoins annuels
  • Utilisation d’aucun OGM ni espèce protégée

 

Yves Rocher en tant que fabricant c’est….

  • 3 usines bretonnes produisant 300 millions de produits par an, possédant les caractéristiques suivantes :
    • Refuges labellisés par la Ligue Protectrice des Oiseaux
    • Parfaite intégration paysagère, station d’épuration intégrée
    • « Zéro déchet en décharge » : 96% des déchets sont recyclés
    • Energies renouvelables: 800 salariés chauffés au bois, approvisionné localement
    • Une triple certification: Qualité : ISO 9001 – Sécurité : SAS 18001 – Environnement : ISO 14001
  • La fabrication de produits responsables :
    • Pas de plastique PVC, pas de lest de plomb
    • Des emballages recyclables
    • 1989: 1ère société européenne de cosmétiques à ne plus tester sur les animaux
    • 1993: création de la première écorecharge
    • 2008: lancement de Culture Bio, première gamme biologique certifiée Ecocert-cosmébio
    • 2009: Lancement du premier shampoing porteur de l’éco-label européen

 

Yves Rocher en tant que distributeur c’est….

  • 4000 points de vente dont 580 en France
  • 1993: utilisation du carton recyclé pour les colis
  • 2002: mise en place de camions barres pour les transports à 1,6 million de kilomètres économisés
  • 2006: suppression des sacs plastiques en magasins à économie de 200 tonnes de plastique/an
  • 2008: nouveau concept magasin à L’atelier de la Cosmétique Végétale

 

La Fondation Yves Rocher

Sa création en 1991 marque un nouvel engagement de la part de la marque : celui d’élargir ses champs d’action pour protéger la biodiversité et la nature qui lui est chère.

Notons également qu’il s’agit là de valeurs familiales puisque son président n’est autre que Jacques Rocher, fils d’Yves.

« La protection de la Nature, chez nous, est un principe familial. Il coule dans nos veines comme une sève. Pour nous, la Nature n’est pas un concept. C’est notre façon de vivre et de voir la vie. La Nature, nous la respectons parce que nous vivons avec elle. Nous allons continuer, continuer à faire ce que nous avons toujours fait: rendre les femmes belles, en gardant la planète belle. C’est notre engagement depuis 50 ans. » Jacques Rocher, Président de la Fondation Yves Rocher – Institut de France

Cette fondation s’articule autour de 4 programmes :

  • Terre de femmes récompense les femmes instigatrices de projets contribuant à la protection de la biodiversité et de l’environnement
  • Plantons pour la planète est une opération visant à planter des millions d’arbres, en s’aidant des clientes Yves Rocher.
  • Plantes & biodiversité regroupe scientifiques, botanistes et chercheurs qui ensemble cherchent à préserver la biodiversité
  • Photos peuples & nature soutient les photographes engagés mettant en valeur la planète

Yves Rocher est donc belle et bien une marque engagée très en avance pour son temps. La marque est en effet pionnière dans la cosmétique végétale et a mené des actions parfois même avant leur obligation. On peut ainsi évoquer la suppression des gaz à effet de serre dans les produits aérosols remplacés par la propulsion à l’air pur, qui s’est faite près de 6 ans avant leur interdiction internationale.

Néanmoins ce comportement exemplaire reste à nuancer, Yves Rocher ayant déjà été accusé de Greenwashing il y a quelques années. La marque a depuis pris un nouveau tournant en 2009 en s’offrant une nouvelle identité visuelle : « Créateur de la cosmétique végétale » afin de se rajeunir et de mettre en avant l’aspect végétal de ses produits.

Pour Yves Rocher, même 50 ans après sa création, entre la fleur et la peau il n’y a toujours qu’un pas.

– Par Marion

 

 

YOUR COMMENT